Pourquoi une charte numérique ne suffit-elle pas ?

2019-06-03T11:44:38+02:0024/05/2019|Mailoop|Recto|0 Comments

La charte numérique demandée aux entreprises de plus de 50 employés est en place depuis plus de 2 ans. Quel bilan global tirer de cette législation ? Le comportement des collaborateurs a-t-il évolué positivement ? Nous vous expliquons pourquoi nous pensons que cette mesure est importante mais insuffisante.

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises sont tenues d’exercer un droit à la déconnexion pour leurs employés et leur permettre ainsi de prévenir les risques psychosociaux liés à la surcharge numérique au travail. Entre autres applications, cette loi du 8 août 2016 demande à la direction des entreprises d’établir une négociation syndicale puis de rédiger une charte de bon usage numérique si un accord n’est pas trouvé.

Une mesure bien trop générale

Cette charte présente les bons comportements à adopter pour conserver une relation saine avec l’email professionnel. Cette charte, par son action de s’appliquer à tous de la même façon, crée une forme d’égalité des agissements quel que soit le poste occupé dans l’écosystème professionnel. Seulement, ce fonctionnement général crée aussi sa limite : pour accompagner au mieux l’amélioration des comportements humains, il semble essentiel de se concentrer sur le spécifique.

Un changement à faire auprès des collaborateurs

Quel que soit le domaine, aucune solution n’est universelle. Définir une charte du mail, de la qualité de vie au travail ou de la réunion parfaite revient à dire qu’il existe une façon de faire qui contente tout le monde. Mais les collaborateurs ont des besoins complètement différents. Établir une charte générale, pour tous mais pas pour chacun, est une démarche bien insuffisante.

Un comportement trop individuel

Les difficultés créées par l’échange du mail (28% du temps de travail sur une journée) et ce que nous aimons appeler la “réunionite” (25% du temps pour les réunions) sont dues à ce manque de congruence des comportements numériques. Chacun agit selon sa propre règle, négligeant les conséquences de ses actions sur son interlocuteur. Alors comment agir plus en profondeur pour réellement faire évoluer les comportements ?

Utiliser la charte comme base de réflexion

Tout d’abord, il est essentiel de ne pas négliger l’importance de cette charte, même générale, afin de poser les bases d’une prise de conscience numérique chez les collaborateurs. La négociation annuelle permettra une mise à jour de la charte régulière pour la rendre toujours plus pertinente et adaptée. Elle s’inscrira alors dans un cycle d’amélioration continu.

Passer activement à l’amélioration de chacun

Ensuite, il s’agit de changer les comportements plus activement. La charte, agissant comme un règlement ou un code de conduite, a la particularité d’être mise de côté rapidement dans les esprits. Or c’est à chaque envoi de mail ou programmation de réunion que cette charte devrait être effective. Une pratique quotidienne de la remise en question numérique s’impose donc naturellement. Il faut redonner la possibilité d’agir et de s’exprimer aux collaborateurs pour ne pas s’inscrire dans ce fonctionnement clivant de “ceux qui suivent” et “ceux qui sont sanctionnés”.

Changer les comportements, pas les règles

Un énième règlement placardé au mur ne fera pas bouger la façon dont vos mails apparaissent dans votre boîte de réception. La charte est une première étape à prendre en considération. Désormais le mot d’ordre est à l’action. Aux entreprises et à chacun de choisir les bons outils pour garder un œil vigilant et averti sur la question du comportement numérique. C’est à travers le dialogue, les retours et la remise en question que les mentalités changeront, nous en sommes convaincus.

Grâce aux outils Mailoop

Vous avez la possibilité de vous exprimer sur le comportement numérique de vos collaborateurs grâce aux feedbacks.

Plus qu’une réaction, cela vous permet d’évacuer anonymement le stress généré par un email inadapté. Vous recevez chaque mois un rapport d’analyses personnel et confidentiel qui vous permet de prendre conscience des conséquences de vos mails et réunions sur vos collaborateurs.

Il vous est alors possible de percevoir ce qui dérange et de vous améliorer en permanence. Vous prenez le pouvoir grâce à la Smart Déconnexion.

Filtrez ou désactivez vos notifications mails hors des horaires de travail. Les mails arrivent et son consultables mais vous n’êtes pas averti : de quoi recréer la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle.

En savoir plus sur la charte numérique

  • La charte numérique sur le site Legalis :

http://www.lexegalis.com/wp-content/uploads/2017/05/MT-Charte-Deconnexion.pdf

  • Une explication approfondie sur le droit à la déconnexion dans la charte :

https://www.ellipse-avocats.com/2017/01/droit-a-deconnexion-quelles-obligations-pour-lemployeur-au-1er-janvier-2017/

Laisser un commentaire